Cheick Diallo

Last updated on 2017-04-08T08:07+0300.

About this image

sign

Quotes... Extracted quotes from

Cheick Diallo ajoute : “Nous voulons qu’il s’adapte aux zones reculées du Mali pour que tout le monde puisse en profiter. Il peut prendre jusqu’à 3 personnes. Il peut être un centre de renseignement. Un endroit où on répare des téléphones et bien d’autres” External link

maliactu Saturday, February 29, 2020 1:26:00 PM EAT

Cheick Diallo reconnait : “Le grin mobile parce qu’on est parti d’un constat que le grin est un lien social très fort au Mali car il permet de réunir beaucoup de personnes pour échanger autour de différents sujets, mais actuellement le grin est menacé. C’est un corolaire, le grin est par excellence un lieu d’échanges et un lien social, c’est là où beaucoup de problèmes peuvent trouver leur solution” External link

mali-web Saturday, February 29, 2020 9:52:00 AM EAT

Cheick Diallo ajoute : “Nous voulons qu’il s’adapte aux zones reculées du Mali pour que tout le monde puisse en profiter. Il peut prendre jusqu’à 3 personnes. Il peut être un centre de renseignement. Un endroit où on répare des téléphones et bien d’autres” External link

mali-web Saturday, February 29, 2020 9:52:00 AM EAT

Cheick Diallo raconte : «C’était impensable pour moi. Je jouais au foot tous les jours avec mes amis et à Kayes, personne ne jouait au basket-ball dans mon quartier. C’est sans grande conviction que j’ai commencé le basket. Sur le terrain, j’étais vraiment mauvais pour tout vous dire. Pour moi, ça n’avait aucun sens de jouer au ballon avec les mains. Dès l’instant où j’ai commencé à y prendre plaisir, j’ai progressé. Plus tard, j’ai fait une rencontre, qui s’avérera déterminante dans ma vie; j’ai rencontré Tidiane Dramé» External link

maliweb Wednesday, May 15, 2019 1:00:00 PM EAT

Cheick Diallo souligne : «J’avais 15 ans. En arrivant aux USA, je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre. Je ne connaissais même pas la différence entre le basket high school, NCAA et NBA. J’étais naïf et tout était nouveau. Je me suis documenté et croyez moi ou non… YouTube m’a beaucoup aidé. J’ai intégré mon nouveau lycée, Our Savior New American à Long Island, en plein hiver. N’ayant jamais vu de vraie neige de ma vie, le choc à été plutôt brutal. Je m’étais pourtant préparé mentalement avec les conseils de Tidiane et quelques recherches. Mais ce froid, l’éloignement de ma famille et la barrière de la langue, ont rendu mes premiers mois très difficiles» «Dieu merci, poursuivra-t-il, mon coach, ma famille d’accueil, mes professeurs et les autres étudiants d’Our Savior m’ont accueilli comme un membre à part entière de leur grande famille. Ils m’aidaient et faisaient tout le nécessaire pour que je me sente comme chez moi. Tidiane prenait de mes nouvelles tous les jours, venait me voir régulièrement et me traitait vraiment comme son propre fils» External link

maliweb Wednesday, May 15, 2019 1:00:00 PM EAT

Cheick Diallo raconte : «C’était impensable pour moi. Je jouais au foot tous les jours avec mes amis et à Kayes, personne ne jouait au basket-ball dans mon quartier. C’est sans grande conviction que j’ai commencé le basket. Sur le terrain, j’étais vraiment mauvais pour tout vous dire. Pour moi, ça n’avait aucun sens de jouer au ballon avec les mains. Dès l’instant où j’ai commencé à y prendre plaisir, j’ai progressé. Plus tard, j’ai fait une rencontre, qui s’avérera déterminante dans ma vie; j’ai rencontré Tidiane Dramé» External link

maliactu Wednesday, May 15, 2019 11:58:00 AM EAT

Cheick Diallo souligne : «J’avais 15 ans. En arrivant aux USA, je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre. Je ne connaissais même pas la différence entre le basket high school, NCAA et NBA. J’étais naïf et tout était nouveau. Je me suis documenté et croyez moi ou non… YouTube m’a beaucoup aidé. J’ai intégré mon nouveau lycée, Our Savior New American à Long Island, en plein hiver. N’ayant jamais vu de vraie neige de ma vie, le choc à été plutôt brutal. Je m’étais pourtant préparé mentalement avec les conseils de Tidiane et quelques recherches. Mais ce froid, l’éloignement de ma famille et la barrière de la langue, ont rendu mes premiers mois très difficiles» «Dieu merci, poursuivra-t-il, mon coach, ma famille d’accueil, mes professeurs et les autres étudiants d’Our Savior m’ont accueilli comme un membre à part entière de leur grande famille. Ils m’aidaient et faisaient tout le nécessaire pour que je me sente comme chez moi. Tidiane prenait de mes nouvelles tous les jours, venait me voir régulièrement et me traitait vraiment comme son propre fils» External link

maliactu Wednesday, May 15, 2019 11:58:00 AM EAT

Cheick Diallo raconte : «C’était impensable pour moi. bamada.net Je jouais au foot tous les jours avec mes amis et à Kayes, personne ne jouait au basket-ball dans mon quartier. C’est sans grande conviction que j’ai commencé le basket. Sur le terrain, j’étais vraiment mauvais pour tout vous dire. Pour moi, ça n’avait aucun sens de jouer au ballon avec les mains. Dès l’instant où j’ai commencé à y prendre plaisir, j’ai progressé. Plus tard, j’ai fait une rencontre, qui s’avérera déterminante dans ma vie; j’ai rencontré Tidiane Dramé» External link

mali-web Wednesday, May 15, 2019 10:58:00 AM EAT

Cheick Diallo souligne : «J’avais 15 ans. En arrivant aux USA, je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre. Je ne connaissais même pas la différence entre le basket high school, NCAA et NBA. J’étais naïf et tout était nouveau. Je me suis documenté et croyez moi ou non… YouTube m’a beaucoup aidé. J’ai intégré mon nouveau lycée, Our Savior New American à Long Island, en plein hiver. N’ayant jamais vu de vraie neige de ma vie, le choc à été plutôt brutal. Je m’étais pourtant préparé mentalement avec les conseils de Tidiane et quelques recherches. Mais ce froid, l’éloignement de ma famille et la barrière de la langue, ont rendu mes premiers mois très difficiles» «Dieu merci, poursuivra-t-il, mon coach, ma famille d’accueil, mes professeurs et les autres étudiants d’Our Savior m’ont accueilli comme un membre à part entière de leur grande famille. Ils m’aidaient et faisaient tout le nécessaire pour que je me sente comme chez moi. Tidiane prenait de mes nouvelles tous les jours, venait me voir régulièrement et me traitait vraiment comme son propre fils» External link

mali-web Wednesday, May 15, 2019 10:58:00 AM EAT

Cheick Diallo raconte : «C’était impensable pour moi. Je jouais au foot tous les jours avec mes amis et à Kayes, personne ne jouait au basket-ball dans mon quartier. C’est sans grande conviction que j’ai commencé le basket. Sur le terrain, j’étais vraiment mauvais pour tout vous dire. Pour moi, ça n’avait aucun sens de jouer au ballon avec les mains. Dès l’instant où j’ai commencé à y prendre plaisir, j’ai progressé. Plus tard, j’ai fait une rencontre, qui s’avérera déterminante dans ma vie; j’ai rencontré Tidiane Dramé» External link

essor Wednesday, May 15, 2019 10:44:00 AM EAT

Cheick Diallo souligne : «J’avais 15 ans. En arrivant aux USA, je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre. Je ne connaissais même pas la différence entre le basket high school, NCAA et NBA. J’étais naïf et tout était nouveau. Je me suis documenté et croyez moi ou non… YouTube m’a beaucoup aidé. J’ai intégré mon nouveau lycée, Our Savior New American à Long Island, en plein hiver. N’ayant jamais vu de vraie neige de ma vie, le choc à été plutôt brutal. Je m’étais pourtant préparé mentalement avec les conseils de Tidiane et quelques recherches. Mais ce froid, l’éloignement de ma famille et la barrière de la langue, ont rendu mes premiers mois très difficiles» «Dieu merci, poursuivra-t-il, mon coach, ma famille d’accueil, mes professeurs et les autres étudiants d’Our Savior m’ont accueilli comme un membre à part entière de leur grande famille. Ils m’aidaient et faisaient tout le nécessaire pour que je me sente comme chez moi. Tidiane prenait de mes nouvelles tous les jours, venait me voir régulièrement et me traitait vraiment comme son propre fils» External link

essor Wednesday, May 15, 2019 10:44:00 AM EAT

Cheick Diallo said : “This season was up and down a little bit,” External link

nola Tuesday, April 30, 2019 8:13:00 PM EAT

Cheick Diallo said : “That’s what I’m trying to add to my game for next year,” “I was trying to add it this year, but I felt like it wasn’t the right time. But next year, definitely” External link

nola Tuesday, April 30, 2019 8:13:00 PM EAT

Cheick Diallo said : “Every game I play, I feel like it’s my last game,” External link

nola Monday, February 25, 2019 11:14:00 PM EAT

Cheick Diallo said : “I feel like it’s opportunity that I need to take advantage of because AD isn’t playing,” “His minutes have decreased so I have to take advantage of that. I have to show everybody what I can do” External link

nola Monday, February 25, 2019 11:14:00 PM EAT

Cheick Diallo ajoute : «l’importance que le accorde aux volontariats. Elle offre l’opportunité aux volontaires franco-camerounais de mettre leurs expériences et compétences au service du programme et ainsi d’apporter leur contribution dans la mise en œuvre du » External link

koaci Saturday, February 2, 2019 8:58:00 PM EAT

Cheick Diallo ajoute : «l’importance que le C2D accorde aux volontariats. Elle offre l’opportunité aux volontaires franco-camerounais de mettre leurs expériences et compétences au service du programme et ainsi d’apporter leur contribution dans la mise en œuvre du C2D » External link

koaci Saturday, February 2, 2019 7:50:00 PM EAT

Cheick Diallo said : “There are five dead on the Guinean side and 12 dead on the Malian side,” External link

premiumtimesng Thursday, January 17, 2019 12:03:00 AM EAT



Key Titles and Phrases Count Lang Last Seen
préfet100.00%FR03/29/201729/03/2017
Names Lang Count
Cheick DialloFR50.00%
Cheick DialloEN50.00%


 
Show/hide duplicate news articles.
<<10<12345678910>>>10
 
Show/hide duplicate news articles.
<<10<12345678910>>>10

Tools

Load latest edition

Tuesday, July 7, 2020

3:47:00 PM EAT

Languages Collapse menu...Expand menu...

Select your languages

af
am
ar
de
en
es
fr
ha
pt
rw
sw
all
Show additional languagesHide additional languages

Interface:

Legend Collapse menu...Expand menu...


Quotes... Explore Relations


EMM Visual Explorer


AfricaBrief

Cheick Diallo

Last updated on 2017-04-08T08:07+0300.

About this image

sign

Quotes... Extracted quotes from

Cheick Diallo ajoute : “Nous voulons qu’il s’adapte aux zones reculées du Mali pour que tout le monde puisse en profiter. Il peut prendre jusqu’à 3 personnes. Il peut être un centre de renseignement. Un endroit où on répare des téléphones et bien d’autres” External link

maliactu Saturday, February 29, 2020 1:26:00 PM EAT

Cheick Diallo reconnait : “Le grin mobile parce qu’on est parti d’un constat que le grin est un lien social très fort au Mali car il permet de réunir beaucoup de personnes pour échanger autour de différents sujets, mais actuellement le grin est menacé. C’est un corolaire, le grin est par excellence un lieu d’échanges et un lien social, c’est là où beaucoup de problèmes peuvent trouver leur solution” External link

mali-web Saturday, February 29, 2020 9:52:00 AM EAT

Cheick Diallo ajoute : “Nous voulons qu’il s’adapte aux zones reculées du Mali pour que tout le monde puisse en profiter. Il peut prendre jusqu’à 3 personnes. Il peut être un centre de renseignement. Un endroit où on répare des téléphones et bien d’autres” External link

mali-web Saturday, February 29, 2020 9:52:00 AM EAT

Cheick Diallo raconte : «C’était impensable pour moi. Je jouais au foot tous les jours avec mes amis et à Kayes, personne ne jouait au basket-ball dans mon quartier. C’est sans grande conviction que j’ai commencé le basket. Sur le terrain, j’étais vraiment mauvais pour tout vous dire. Pour moi, ça n’avait aucun sens de jouer au ballon avec les mains. Dès l’instant où j’ai commencé à y prendre plaisir, j’ai progressé. Plus tard, j’ai fait une rencontre, qui s’avérera déterminante dans ma vie; j’ai rencontré Tidiane Dramé» External link

maliweb Wednesday, May 15, 2019 1:00:00 PM EAT

Cheick Diallo souligne : «J’avais 15 ans. En arrivant aux USA, je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre. Je ne connaissais même pas la différence entre le basket high school, NCAA et NBA. J’étais naïf et tout était nouveau. Je me suis documenté et croyez moi ou non… YouTube m’a beaucoup aidé. J’ai intégré mon nouveau lycée, Our Savior New American à Long Island, en plein hiver. N’ayant jamais vu de vraie neige de ma vie, le choc à été plutôt brutal. Je m’étais pourtant préparé mentalement avec les conseils de Tidiane et quelques recherches. Mais ce froid, l’éloignement de ma famille et la barrière de la langue, ont rendu mes premiers mois très difficiles» «Dieu merci, poursuivra-t-il, mon coach, ma famille d’accueil, mes professeurs et les autres étudiants d’Our Savior m’ont accueilli comme un membre à part entière de leur grande famille. Ils m’aidaient et faisaient tout le nécessaire pour que je me sente comme chez moi. Tidiane prenait de mes nouvelles tous les jours, venait me voir régulièrement et me traitait vraiment comme son propre fils» External link

maliweb Wednesday, May 15, 2019 1:00:00 PM EAT

Cheick Diallo raconte : «C’était impensable pour moi. Je jouais au foot tous les jours avec mes amis et à Kayes, personne ne jouait au basket-ball dans mon quartier. C’est sans grande conviction que j’ai commencé le basket. Sur le terrain, j’étais vraiment mauvais pour tout vous dire. Pour moi, ça n’avait aucun sens de jouer au ballon avec les mains. Dès l’instant où j’ai commencé à y prendre plaisir, j’ai progressé. Plus tard, j’ai fait une rencontre, qui s’avérera déterminante dans ma vie; j’ai rencontré Tidiane Dramé» External link

maliactu Wednesday, May 15, 2019 11:58:00 AM EAT

Cheick Diallo souligne : «J’avais 15 ans. En arrivant aux USA, je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre. Je ne connaissais même pas la différence entre le basket high school, NCAA et NBA. J’étais naïf et tout était nouveau. Je me suis documenté et croyez moi ou non… YouTube m’a beaucoup aidé. J’ai intégré mon nouveau lycée, Our Savior New American à Long Island, en plein hiver. N’ayant jamais vu de vraie neige de ma vie, le choc à été plutôt brutal. Je m’étais pourtant préparé mentalement avec les conseils de Tidiane et quelques recherches. Mais ce froid, l’éloignement de ma famille et la barrière de la langue, ont rendu mes premiers mois très difficiles» «Dieu merci, poursuivra-t-il, mon coach, ma famille d’accueil, mes professeurs et les autres étudiants d’Our Savior m’ont accueilli comme un membre à part entière de leur grande famille. Ils m’aidaient et faisaient tout le nécessaire pour que je me sente comme chez moi. Tidiane prenait de mes nouvelles tous les jours, venait me voir régulièrement et me traitait vraiment comme son propre fils» External link

maliactu Wednesday, May 15, 2019 11:58:00 AM EAT

Cheick Diallo raconte : «C’était impensable pour moi. bamada.net Je jouais au foot tous les jours avec mes amis et à Kayes, personne ne jouait au basket-ball dans mon quartier. C’est sans grande conviction que j’ai commencé le basket. Sur le terrain, j’étais vraiment mauvais pour tout vous dire. Pour moi, ça n’avait aucun sens de jouer au ballon avec les mains. Dès l’instant où j’ai commencé à y prendre plaisir, j’ai progressé. Plus tard, j’ai fait une rencontre, qui s’avérera déterminante dans ma vie; j’ai rencontré Tidiane Dramé» External link

mali-web Wednesday, May 15, 2019 10:58:00 AM EAT

Cheick Diallo souligne : «J’avais 15 ans. En arrivant aux USA, je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre. Je ne connaissais même pas la différence entre le basket high school, NCAA et NBA. J’étais naïf et tout était nouveau. Je me suis documenté et croyez moi ou non… YouTube m’a beaucoup aidé. J’ai intégré mon nouveau lycée, Our Savior New American à Long Island, en plein hiver. N’ayant jamais vu de vraie neige de ma vie, le choc à été plutôt brutal. Je m’étais pourtant préparé mentalement avec les conseils de Tidiane et quelques recherches. Mais ce froid, l’éloignement de ma famille et la barrière de la langue, ont rendu mes premiers mois très difficiles» «Dieu merci, poursuivra-t-il, mon coach, ma famille d’accueil, mes professeurs et les autres étudiants d’Our Savior m’ont accueilli comme un membre à part entière de leur grande famille. Ils m’aidaient et faisaient tout le nécessaire pour que je me sente comme chez moi. Tidiane prenait de mes nouvelles tous les jours, venait me voir régulièrement et me traitait vraiment comme son propre fils» External link

mali-web Wednesday, May 15, 2019 10:58:00 AM EAT

Cheick Diallo raconte : «C’était impensable pour moi. Je jouais au foot tous les jours avec mes amis et à Kayes, personne ne jouait au basket-ball dans mon quartier. C’est sans grande conviction que j’ai commencé le basket. Sur le terrain, j’étais vraiment mauvais pour tout vous dire. Pour moi, ça n’avait aucun sens de jouer au ballon avec les mains. Dès l’instant où j’ai commencé à y prendre plaisir, j’ai progressé. Plus tard, j’ai fait une rencontre, qui s’avérera déterminante dans ma vie; j’ai rencontré Tidiane Dramé» External link

essor Wednesday, May 15, 2019 10:44:00 AM EAT

Cheick Diallo souligne : «J’avais 15 ans. En arrivant aux USA, je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre. Je ne connaissais même pas la différence entre le basket high school, NCAA et NBA. J’étais naïf et tout était nouveau. Je me suis documenté et croyez moi ou non… YouTube m’a beaucoup aidé. J’ai intégré mon nouveau lycée, Our Savior New American à Long Island, en plein hiver. N’ayant jamais vu de vraie neige de ma vie, le choc à été plutôt brutal. Je m’étais pourtant préparé mentalement avec les conseils de Tidiane et quelques recherches. Mais ce froid, l’éloignement de ma famille et la barrière de la langue, ont rendu mes premiers mois très difficiles» «Dieu merci, poursuivra-t-il, mon coach, ma famille d’accueil, mes professeurs et les autres étudiants d’Our Savior m’ont accueilli comme un membre à part entière de leur grande famille. Ils m’aidaient et faisaient tout le nécessaire pour que je me sente comme chez moi. Tidiane prenait de mes nouvelles tous les jours, venait me voir régulièrement et me traitait vraiment comme son propre fils» External link

essor Wednesday, May 15, 2019 10:44:00 AM EAT

Cheick Diallo said : “This season was up and down a little bit,” External link

nola Tuesday, April 30, 2019 8:13:00 PM EAT

Cheick Diallo said : “That’s what I’m trying to add to my game for next year,” “I was trying to add it this year, but I felt like it wasn’t the right time. But next year, definitely” External link

nola Tuesday, April 30, 2019 8:13:00 PM EAT

Cheick Diallo said : “Every game I play, I feel like it’s my last game,” External link

nola Monday, February 25, 2019 11:14:00 PM EAT

Cheick Diallo said : “I feel like it’s opportunity that I need to take advantage of because AD isn’t playing,” “His minutes have decreased so I have to take advantage of that. I have to show everybody what I can do” External link

nola Monday, February 25, 2019 11:14:00 PM EAT

Cheick Diallo ajoute : «l’importance que le accorde aux volontariats. Elle offre l’opportunité aux volontaires franco-camerounais de mettre leurs expériences et compétences au service du programme et ainsi d’apporter leur contribution dans la mise en œuvre du » External link

koaci Saturday, February 2, 2019 8:58:00 PM EAT

Cheick Diallo ajoute : «l’importance que le C2D accorde aux volontariats. Elle offre l’opportunité aux volontaires franco-camerounais de mettre leurs expériences et compétences au service du programme et ainsi d’apporter leur contribution dans la mise en œuvre du C2D » External link

koaci Saturday, February 2, 2019 7:50:00 PM EAT

Cheick Diallo said : “There are five dead on the Guinean side and 12 dead on the Malian side,” External link

premiumtimesng Thursday, January 17, 2019 12:03:00 AM EAT



Key Titles and Phrases Count Lang Last Seen
préfet100.00%FR03/29/201729/03/2017
Names Lang Count
Cheick DialloFR50.00%
Cheick DialloEN50.00%


<<10<12345678910>>>10
<<10<12345678910>>>10

Tools

Load latest edition

Tuesday, July 7, 2020

3:47:00 PM EAT


Quotes... Explore Relations


EMM Visual Explorer