Oumar Mariko

Last updated on 2017-10-17T00:06+0300.

About this image

sign

Quotes... Extracted quotes from

Oumar Mariko commenté : «C’est un pas concret vers la réconciliation, une preuve de sagesse du côté de la justice» External link

mali-web Wednesday, January 29, 2020 7:35:00 PM EAT

Oumar Mariko commenté : «C’est un pas concret vers la réconciliation, une preuve de sagesse du côté de la justice» External link

mali-web Wednesday, January 29, 2020 12:20:00 PM EAT

Oumar Mariko : “Macron veut que le Mali disparaisse et IBK s’est mis devant Macron pour effacer le Mali” External link

mali-web Thursday, January 23, 2020 12:08:00 PM EAT

Oumar Mariko indiqué : “Nous pouvons prendre notre destin en main” External link

mali-web Thursday, January 23, 2020 12:08:00 PM EAT

Oumar Mariko dénoncé : “Encore que, pour nous, c’était une occasion qu’Ibrahim Boubacar Kéita avait pour pouvoir se réconcilier avec son peuple en se soumettant à la volonté populaire. C’est aussi simple que ça. C’était d’appeler les différentes forces politiques, d’échanger avec elles et de choisir dans l’opposition un Premier ministre. Et en ce moment là, le débat pouvait se faire sur ce qu’on va faire comme mission. Ou encore, il vient de choisir un Premier ministre et mettre sur place un gouvernement. Ce gouvernement pouvait être simplement son gouvernement à lui. Cela n’est pas un problème. Mais là et seulement là, ils devraient organiser des assises car dans l’accord ils ont dit qu’ils vont organiser des assises. Ils pouvaient organiser ces assises sans les autres, sans nous. C’est une revendication politique à nous. Et en ce moment là, les résolutions qui vont sortir de ces assises allaient nous engager pour appliquer une mission. Parce que la mission qu’Ibrahim Boubacar Kéita, en tant que président de la République, a donnée à son gouvernement pendant son premier mandat a échoué. Les priorités qu’il a dégagées ont échoué. Il s’agit d’abord de la sécurité. On n’en parle plus. Tous les Maliens savent qu’aujourd’hui il y a eu une aggravation de la situation sécuritaire en République du Mali. Ibrahim Boubacar Kéita est le chef suprême de l’Armée. Il est donc responsable de la déliquescence actuelle de l’Armée nationale. La lutte contre la corruption, il est le chef suprême du Conseil supérieur de la magistrature. Donc, il est responsable politique et moral du fait que la corruption continue de plus belle, que les détournements de deniers publics continuent jusqu’à ce que les magistrats, sous son nez et sa barbe, dénoncent son ministre des Finances comme étant quelqu’un qui aurait fait des fuites financières assez importantes” External link

maliactu Saturday, May 11, 2019 10:40:00 AM EAT

Oumar Mariko dénoncé : “Encore que, pour nous, c’était une occasion qu’Ibrahim Boubacar Kéita avait pour pouvoir se réconcilier avec son peuple en se soumettant à la volonté populaire. C’est aussi simple que ça. C’était d’appeler les différentes forces politiques, d’échanger avec elles et de choisir dans l’opposition un Premier ministre. Et en ce moment là, le débat pouvait se faire sur ce qu’on va faire comme mission. Ou encore, il vient de choisir un Premier ministre et mettre sur place un gouvernement. Ce gouvernement pouvait être simplement son gouvernement à lui. Cela n’est pas un problème. Mais là et seulement là, ils devraient organiser des assises car dans l’accord ils ont dit qu’ils vont organiser des assises. Ils pouvaient organiser ces assises sans les autres, sans nous. C’est une revendication politique à nous. Et en ce moment là, les résolutions qui vont sortir de ces assises allaient nous engager pour appliquer une mission. Parce que la mission qu’Ibrahim Boubacar Kéita, en tant que président de la République, a donnée à son gouvernement pendant son premier mandat a échoué. Les priorités qu’il a dégagées ont échoué. Il s’agit d’abord de la sécurité. On n’en parle plus. Tous les Maliens savent qu’aujourd’hui il y a eu une aggravation de la situation sécuritaire en République du Mali. Ibrahim Boubacar Kéita est le chef suprême de l’Armée. Il est donc responsable de la déliquescence actuelle de l’Armée nationale. La lutte contre la corruption, il est le chef suprême du Conseil supérieur de la magistrature. Donc, il est responsable politique et moral du fait que la corruption continue de plus belle, que les détournements de deniers publics continuent jusqu’à ce que les magistrats, sous son nez et sa barbe, dénoncent son ministre des Finances comme étant quelqu’un qui aurait fait des fuites financières assez importantes” External link

abamako Saturday, May 11, 2019 6:52:00 AM EAT

Oumar Mariko dénoncé : “Encore que, pour nous, c’était une occasion qu’Ibrahim Boubacar Kéita avait pour pouvoir se réconcilier avec son peuple en se soumettant à la volonté populaire. C’est aussi simple que ça. C’était d’appeler les différentes forces politiques, d’échanger avec elles et de choisir dans l’opposition un Premier ministre. Et en ce moment là, le débat pouvait se faire sur ce qu’on va faire comme mission. Ou encore, il vient de choisir un Premier ministre et mettre sur place un gouvernement. Ce gouvernement pouvait être simplement son gouvernement à lui. Cela n’est pas un problème. Mais là et seulement là, ils devraient organiser des assises car dans l’accord ils ont dit qu’ils vont organiser des assises. Ils pouvaient organiser ces assises sans les autres, sans nous. C’est une revendication politique à nous. Et en ce moment là, les résolutions qui vont sortir de ces assises allaient nous engager pour appliquer une mission. Parce que la mission qu’Ibrahim Boubacar Kéita, en tant que président de la République, a donnée à son gouvernement pendant son premier mandat a échoué. Les priorités qu’il a dégagées ont échoué. Il s’agit d’abord de la sécurité. On n’en parle plus. Tous les Maliens savent qu’aujourd’hui il y a eu une aggravation de la situation sécuritaire en République du Mali. Ibrahim Boubacar Kéita est le chef suprême de l’Armée. Il est donc responsable de la déliquescence actuelle de l’Armée nationale. La lutte contre la corruption, il est le chef suprême du Conseil supérieur de la magistrature. Donc, il est responsable politique et moral du fait que la corruption continue de plus belle, que les détournements de deniers publics continuent jusqu’à ce que les magistrats, sous son nez et sa barbe, dénoncent son ministre des Finances comme étant quelqu’un qui aurait fait des fuites financières assez importantes” External link

maliweb Saturday, May 11, 2019 5:56:00 AM EAT

Oumar Mariko dénoncé : “Encore que, pour nous, c’était une occasion qu’Ibrahim Boubacar Kéita avait pour pouvoir se réconcilier avec son peuple en se soumettant à la volonté populaire. C’est aussi simple que ça. C’était d’appeler les différentes forces politiques, d’échanger avec elles et de choisir dans l’opposition un Premier ministre. Et en ce moment là, le débat pouvait se faire sur ce qu’on va faire comme mission. Ou encore, il vient de choisir un Premier ministre et mettre sur place un gouvernement. Ce gouvernement pouvait être simplement son gouvernement à lui. Cela n’est pas un problème. Mais là et seulement là, ils devraient organiser des assises car dans l’accord ils ont dit qu’ils vont organiser des assises. Ils pouvaient organiser ces assises sans les autres, sans nous. C’est une revendication politique à nous. Et en ce moment là, les résolutions qui vont sortir de ces assises allaient nous engager pour appliquer une mission. Parce que la mission qu’Ibrahim Boubacar Kéita, en tant que président de la République, a donnée à son gouvernement pendant son premier mandat a échoué. Les priorités qu’il a dégagées ont échoué. Il s’agit d’abord de la sécurité. On n’en parle plus. Tous les Maliens savent qu’aujourd’hui il y a eu une aggravation de la situation sécuritaire en République du Mali. Ibrahim Boubacar Kéita est le chef suprême de l’Armée. Il est donc responsable de la déliquescence actuelle de l’Armée nationale. La lutte contre la corruption, il est le chef suprême du Conseil supérieur de la magistrature. Donc, il est responsable politique et moral du fait que la corruption continue de plus belle, que les détournements de deniers publics continuent jusqu’à ce que les magistrats, sous son nez et sa barbe, dénoncent son ministre des Finances comme étant quelqu’un qui aurait fait des fuites financières assez importantes” External link

malijet Saturday, May 11, 2019 5:35:00 AM EAT



Key Titles and Phrases Count Lang Last Seen
président26.83%FR10/26/201726/10/2017
président du sadi5.12%FR10/26/201726/10/2017
député22.68%FR10/23/201723/10/2017
docteur16.10%FR10/23/201723/10/2017
député élu6.34%FR10/23/201723/10/2017
président de solidarité africaine1.22%FR08/03/201703/08/2017
leader1.46%FR07/03/201703/07/2017
putschiste0.49%FR02/28/201728/02/2017
prévenu0.49%FR02/23/201723/02/2017
président du rpm0.24%FR02/10/201710/02/2017
politicien0.24%FR01/26/201726/01/2017
avocat0.49%FR12/09/201609/12/2016
député de kolondiéba0.24%FR12/04/201604/12/2016
secrétaire9.51%FR11/24/201624/11/2016
huissier0.49%FR11/19/201619/11/2016
président de sadi0.49%FR11/12/201612/11/2016
opposant1.46%FR10/14/201614/10/2016
représentants0.73%FR09/26/201626/09/2016
député de l’ assemblée nationale0.49%FR06/27/201627/06/2016
vedette0.73%FR06/03/201603/06/2016
chef0.98%FR05/24/201624/05/2016
président malien0.49%FR05/23/201623/05/2016
journaliste0.24%FR05/23/201623/05/2016
jeune0.98%FR09/04/201304/09/2013
candidat1.22%FR07/31/201331/07/2013
leader0.24%EN05/22/201222/05/2012
Names Lang Count
Oumar MarikoFR88.39%
Oumar MARIKOFR5.72%
Oumar MarikoEN5.56%
Oumar MarickoFR0.25%
Oumar MarikoPT0.08%
Umar MarikoPT0.00%


 
Show/hide duplicate news articles.
<<10<12345678910>>>10
 
Show/hide duplicate news articles.
<<10<12345678910>>>10

Tools

Load latest edition

Wednesday, April 8, 2020

7:09:00 PM EAT

Languages Collapse menu...Expand menu...

Select your languages

af
am
ar
de
en
es
fr
ha
pt
rw
sw
all
Show additional languagesHide additional languages

Interface:

Legend Collapse menu...Expand menu...


Quotes... Explore Relations


EMM Visual Explorer


AfricaBrief

Oumar Mariko

Last updated on 2017-10-17T00:06+0300.

About this image

sign

Quotes... Extracted quotes from

Oumar Mariko commenté : «C’est un pas concret vers la réconciliation, une preuve de sagesse du côté de la justice» External link

mali-web Wednesday, January 29, 2020 7:35:00 PM EAT

Oumar Mariko commenté : «C’est un pas concret vers la réconciliation, une preuve de sagesse du côté de la justice» External link

mali-web Wednesday, January 29, 2020 12:20:00 PM EAT

Oumar Mariko : “Macron veut que le Mali disparaisse et IBK s’est mis devant Macron pour effacer le Mali” External link

mali-web Thursday, January 23, 2020 12:08:00 PM EAT

Oumar Mariko indiqué : “Nous pouvons prendre notre destin en main” External link

mali-web Thursday, January 23, 2020 12:08:00 PM EAT

Oumar Mariko dénoncé : “Encore que, pour nous, c’était une occasion qu’Ibrahim Boubacar Kéita avait pour pouvoir se réconcilier avec son peuple en se soumettant à la volonté populaire. C’est aussi simple que ça. C’était d’appeler les différentes forces politiques, d’échanger avec elles et de choisir dans l’opposition un Premier ministre. Et en ce moment là, le débat pouvait se faire sur ce qu’on va faire comme mission. Ou encore, il vient de choisir un Premier ministre et mettre sur place un gouvernement. Ce gouvernement pouvait être simplement son gouvernement à lui. Cela n’est pas un problème. Mais là et seulement là, ils devraient organiser des assises car dans l’accord ils ont dit qu’ils vont organiser des assises. Ils pouvaient organiser ces assises sans les autres, sans nous. C’est une revendication politique à nous. Et en ce moment là, les résolutions qui vont sortir de ces assises allaient nous engager pour appliquer une mission. Parce que la mission qu’Ibrahim Boubacar Kéita, en tant que président de la République, a donnée à son gouvernement pendant son premier mandat a échoué. Les priorités qu’il a dégagées ont échoué. Il s’agit d’abord de la sécurité. On n’en parle plus. Tous les Maliens savent qu’aujourd’hui il y a eu une aggravation de la situation sécuritaire en République du Mali. Ibrahim Boubacar Kéita est le chef suprême de l’Armée. Il est donc responsable de la déliquescence actuelle de l’Armée nationale. La lutte contre la corruption, il est le chef suprême du Conseil supérieur de la magistrature. Donc, il est responsable politique et moral du fait que la corruption continue de plus belle, que les détournements de deniers publics continuent jusqu’à ce que les magistrats, sous son nez et sa barbe, dénoncent son ministre des Finances comme étant quelqu’un qui aurait fait des fuites financières assez importantes” External link

maliactu Saturday, May 11, 2019 10:40:00 AM EAT

Oumar Mariko dénoncé : “Encore que, pour nous, c’était une occasion qu’Ibrahim Boubacar Kéita avait pour pouvoir se réconcilier avec son peuple en se soumettant à la volonté populaire. C’est aussi simple que ça. C’était d’appeler les différentes forces politiques, d’échanger avec elles et de choisir dans l’opposition un Premier ministre. Et en ce moment là, le débat pouvait se faire sur ce qu’on va faire comme mission. Ou encore, il vient de choisir un Premier ministre et mettre sur place un gouvernement. Ce gouvernement pouvait être simplement son gouvernement à lui. Cela n’est pas un problème. Mais là et seulement là, ils devraient organiser des assises car dans l’accord ils ont dit qu’ils vont organiser des assises. Ils pouvaient organiser ces assises sans les autres, sans nous. C’est une revendication politique à nous. Et en ce moment là, les résolutions qui vont sortir de ces assises allaient nous engager pour appliquer une mission. Parce que la mission qu’Ibrahim Boubacar Kéita, en tant que président de la République, a donnée à son gouvernement pendant son premier mandat a échoué. Les priorités qu’il a dégagées ont échoué. Il s’agit d’abord de la sécurité. On n’en parle plus. Tous les Maliens savent qu’aujourd’hui il y a eu une aggravation de la situation sécuritaire en République du Mali. Ibrahim Boubacar Kéita est le chef suprême de l’Armée. Il est donc responsable de la déliquescence actuelle de l’Armée nationale. La lutte contre la corruption, il est le chef suprême du Conseil supérieur de la magistrature. Donc, il est responsable politique et moral du fait que la corruption continue de plus belle, que les détournements de deniers publics continuent jusqu’à ce que les magistrats, sous son nez et sa barbe, dénoncent son ministre des Finances comme étant quelqu’un qui aurait fait des fuites financières assez importantes” External link

abamako Saturday, May 11, 2019 6:52:00 AM EAT

Oumar Mariko dénoncé : “Encore que, pour nous, c’était une occasion qu’Ibrahim Boubacar Kéita avait pour pouvoir se réconcilier avec son peuple en se soumettant à la volonté populaire. C’est aussi simple que ça. C’était d’appeler les différentes forces politiques, d’échanger avec elles et de choisir dans l’opposition un Premier ministre. Et en ce moment là, le débat pouvait se faire sur ce qu’on va faire comme mission. Ou encore, il vient de choisir un Premier ministre et mettre sur place un gouvernement. Ce gouvernement pouvait être simplement son gouvernement à lui. Cela n’est pas un problème. Mais là et seulement là, ils devraient organiser des assises car dans l’accord ils ont dit qu’ils vont organiser des assises. Ils pouvaient organiser ces assises sans les autres, sans nous. C’est une revendication politique à nous. Et en ce moment là, les résolutions qui vont sortir de ces assises allaient nous engager pour appliquer une mission. Parce que la mission qu’Ibrahim Boubacar Kéita, en tant que président de la République, a donnée à son gouvernement pendant son premier mandat a échoué. Les priorités qu’il a dégagées ont échoué. Il s’agit d’abord de la sécurité. On n’en parle plus. Tous les Maliens savent qu’aujourd’hui il y a eu une aggravation de la situation sécuritaire en République du Mali. Ibrahim Boubacar Kéita est le chef suprême de l’Armée. Il est donc responsable de la déliquescence actuelle de l’Armée nationale. La lutte contre la corruption, il est le chef suprême du Conseil supérieur de la magistrature. Donc, il est responsable politique et moral du fait que la corruption continue de plus belle, que les détournements de deniers publics continuent jusqu’à ce que les magistrats, sous son nez et sa barbe, dénoncent son ministre des Finances comme étant quelqu’un qui aurait fait des fuites financières assez importantes” External link

maliweb Saturday, May 11, 2019 5:56:00 AM EAT

Oumar Mariko dénoncé : “Encore que, pour nous, c’était une occasion qu’Ibrahim Boubacar Kéita avait pour pouvoir se réconcilier avec son peuple en se soumettant à la volonté populaire. C’est aussi simple que ça. C’était d’appeler les différentes forces politiques, d’échanger avec elles et de choisir dans l’opposition un Premier ministre. Et en ce moment là, le débat pouvait se faire sur ce qu’on va faire comme mission. Ou encore, il vient de choisir un Premier ministre et mettre sur place un gouvernement. Ce gouvernement pouvait être simplement son gouvernement à lui. Cela n’est pas un problème. Mais là et seulement là, ils devraient organiser des assises car dans l’accord ils ont dit qu’ils vont organiser des assises. Ils pouvaient organiser ces assises sans les autres, sans nous. C’est une revendication politique à nous. Et en ce moment là, les résolutions qui vont sortir de ces assises allaient nous engager pour appliquer une mission. Parce que la mission qu’Ibrahim Boubacar Kéita, en tant que président de la République, a donnée à son gouvernement pendant son premier mandat a échoué. Les priorités qu’il a dégagées ont échoué. Il s’agit d’abord de la sécurité. On n’en parle plus. Tous les Maliens savent qu’aujourd’hui il y a eu une aggravation de la situation sécuritaire en République du Mali. Ibrahim Boubacar Kéita est le chef suprême de l’Armée. Il est donc responsable de la déliquescence actuelle de l’Armée nationale. La lutte contre la corruption, il est le chef suprême du Conseil supérieur de la magistrature. Donc, il est responsable politique et moral du fait que la corruption continue de plus belle, que les détournements de deniers publics continuent jusqu’à ce que les magistrats, sous son nez et sa barbe, dénoncent son ministre des Finances comme étant quelqu’un qui aurait fait des fuites financières assez importantes” External link

malijet Saturday, May 11, 2019 5:35:00 AM EAT



Key Titles and Phrases Count Lang Last Seen
président26.83%FR10/26/201726/10/2017
président du sadi5.12%FR10/26/201726/10/2017
député22.68%FR10/23/201723/10/2017
docteur16.10%FR10/23/201723/10/2017
député élu6.34%FR10/23/201723/10/2017
président de solidarité africaine1.22%FR08/03/201703/08/2017
leader1.46%FR07/03/201703/07/2017
putschiste0.49%FR02/28/201728/02/2017
prévenu0.49%FR02/23/201723/02/2017
président du rpm0.24%FR02/10/201710/02/2017
politicien0.24%FR01/26/201726/01/2017
avocat0.49%FR12/09/201609/12/2016
député de kolondiéba0.24%FR12/04/201604/12/2016
secrétaire9.51%FR11/24/201624/11/2016
huissier0.49%FR11/19/201619/11/2016
président de sadi0.49%FR11/12/201612/11/2016
opposant1.46%FR10/14/201614/10/2016
représentants0.73%FR09/26/201626/09/2016
député de l’ assemblée nationale0.49%FR06/27/201627/06/2016
vedette0.73%FR06/03/201603/06/2016
chef0.98%FR05/24/201624/05/2016
président malien0.49%FR05/23/201623/05/2016
journaliste0.24%FR05/23/201623/05/2016
jeune0.98%FR09/04/201304/09/2013
candidat1.22%FR07/31/201331/07/2013
leader0.24%EN05/22/201222/05/2012
Names Lang Count
Oumar MarikoFR88.39%
Oumar MARIKOFR5.72%
Oumar MarikoEN5.56%
Oumar MarickoFR0.25%
Oumar MarikoPT0.08%
Umar MarikoPT0.00%


<<10<12345678910>>>10
<<10<12345678910>>>10

Tools

Load latest edition

Wednesday, April 8, 2020

7:09:00 PM EAT


Quotes... Explore Relations


EMM Visual Explorer